CMAM / ENNEJMA EZZAHRA

Le Centre des Musiques Arabes et Méditerranéennes (CMAM), est une institution placée sous la tutelle du Ministère de la Culture et de la Sauvegarde du patrimoine. Sa création remonte au 20 décembre 1991, son statut a été promulgué en octobre 1994. Trois années plus tard, le Centre obtenait le Prix Honoris Causa décerné par le Conseil International de la Musique (UNESCO).

Conçu comme un espace muséal et d’animation voué à la conservation et à la valorisation du patrimoine musical, avec une double dimension arabe et méditerranéenne, le CMAM fonctionne tel un centre culturel à part entière dont les programmes se développent autour de quatre axes complémentaires : conservation et diffusion du patrimoine musical, activités muséographiques (instruments anciens, partitions,…), études & recherches, programmation artistique et animation. Depuis ses débuts, le CMAM œuvre à favoriser l'interdisciplinarité au sein du secteur musical, à croiser l’activité de ses différents départements et à élaborer des programmes de travail « intégrés ». Le centre abrite aussi un atelier de lutherie destiné à la restauration de sa collection d’instruments de musique et à des recherches en organologie.

Pièce maîtresse abritée par le CMAM : la Phonothèque Nationale. Chargée de façon active du recueil du patrimoine musical tunisien en vue de sa diffusion et de sa connaissance par les chercheurs, la Phonothèque Nationale alimente son fonds par des enregistrements effectués lors de campagnes de « collecte » sur le terrain ou à l’occasion des festivals internationaux en Tunisie, par des enregistrements commerciaux déposés dans le cadre du dépôt légal des œuvres phonographiques, également par des documents sonores transférés de fonds externes -détenus par des institutions tunisiennes ou étrangères (un accord en ce sens a ainsi été conclu avec la Bibliothèque Nationale de France).


Palais du Baron d'ERLANGER ( ENNEJMA EZZAHRA )
Le Centre a élu domicile dans le prestigieux Palais Ennejma Ezzahra demeure du baron Rodolphe d'Erlanger ,construit entre 1912 et 1922 en contrebas du village de Sidi Bou Saïd (à 17 km au nord de Tunis.)
Peintre d'inspiration orientaliste et grand musicologue, le Baron d'Erlanger est surtout connu par le remarquable somme musicologique " la Musique Arabe, " ouvrage de référence, en six tomes édité à Paris chez Paul Geuthner.
Depuis sa création, le Centre des Musiques Arabes et Méditerranéennes a œuvré à favoriser l'interdisciplinarité au sein de ce vaste domaine qu'est la musique. Ainsi, la subdivision de la structure du Centre en services (ayant par leur nature différenciée et leurs modes de fonctionnement spécifiques, une certaine autonomie), n'empêche nullement de concevoir le fonctionnement général de l'institution comme un tout, pas seulement sur le plan de la coordination entre les différents éléments de l'ensemble mais au niveau même de l'élaboration de programmes "intégrés" de travail.